Surréalisme: Wojciech Grzanka, «Tout est dans ma tête»


#Pologne

Wojciech Grzanka aka Voogee est un photographe-web designer, né en 1981 dans une petite ville nommée Jelcz-Laskowice, en Pologne. L’artiste est notamment réputé pour ses manipulations d’images et une série de photographies surréalistes «  It’s All In My Head » (« Tout est dans ma tête »), déclinant en plusieurs étapes la lutte individuelle que l’homme entretien avec lui-même.

 

La quête de Wojciech Grzanka ? Nous montrer la plupart des éléments invisibles à l’origine de nos souffrances et de notre évolution.

 

 

Dalì, Magritte, Sosno, et Da Vinci, mais sauce polonaise numérique…

 

En tant que web designer, Wojciech Grzanka travaille avec un groupe d’amis pour le studio “Helldesign” même si sa passion première reste le photomontage surréaliste. Ses photos sont présentées sur différentes plate-formes artistiques et de nombreux sites web dédiés aux arts visuels ainsi qu’à la photographie numérique.

 

Ses photomontages s’inspirent de sa vie, des obstacles rencontrés, des blessures et des éléments marquants gravés sur son parcours, entouré d’individus, de pensées, et de musique. L’image, une passion pour laquelle Wojciech Grzanka ne se sépare jamais de son appareil photo, un Canon dSLR.

 

Ses travaux sont ensuite traités dans Photoshop (CS3) où l’artiste développe alors son univers fantasmagorique mais également thérapeutique. Lorsqu’on demande à l’artiste « Comment créez-vous vos images ? », généralement ce dernier répond : « Tout est dans ma tête ».

 

Cliquez sur une image pour activer le diaporama

 

Marion Calviera

© PAM 2013-2017

NEWS

  • Rencontre avec Max Papeschi (Milan), auteur, réalisateur et artiste graphique engagé, la quarantaine flamboyante, le temps d’une interview dynamite. Voyage cynique au cœur d’«un cauchemar collectif» dans l’air du temps. Destination «Planète Papeschi», âmes sensibles s’abstenir. Par Marion Calviera   Punch liner n°1   Un saut vers l’inconnu Après avoir travaillé en tant qu’auteur et
    L’artiste polyvalente australienne Justine Khamara est une magicienne. Diplômée du Victorian College of the Arts, à Melbourne, en 2003 — avec les honneurs de ses professeurs —, son univers oscille entre photographie, sculpture et architecture visuelle, pour une griffe immédiatement reconnaissable.     Maître en l’art de la distorsion, de la destructuration, le talent de

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau