Présidentielle 2017: Sondages 1er tour, tous les scénarios possibles

A quelques jours du premier tour de l’élection présidentielle, les sondages pullulent, tentant de surfer sur les dernières tendances et intentions de vote. Très controversée, cette campagne présidentielle a suscité l’émoi et parfois même l’indignation des français qui ont suivi ses hauts et ses bas depuis plusieurs mois. A la veille du premier verdict, quelques pronostics se dessinent mais tout reste encore possible. Par Audrey Bernard

 

Source photo © Ouest-France

 

L’étau se resserre entre les candidats. C’est ce que dévoile le dernier sondage Ipsos / Cevipof pour Sciences-Po et Le Monde, effectué à quelques jours du premier tour. Quatre candidats seraient en mesure de sa qualifier pour le second tour : Emmanuel Macron avec 23% d’intentions de vote, Marine Le Pen avec 22,5%, François Fillon avec 19,5% et Jean-Luc Mélenchon avec 19%. Des chiffres qui permettent de constater une légère remontée de François Fillon, candidat LR (+ 2 points) et une ascension fulgurante du candidat de la France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (+ 4 points). Loin derrière, les autres candidats ont peu de chance de passer l’épreuve du premier tour : 8% d’intentions de vote pour Benoît Hamon, 4% pour Nicolas Dupon-Aignan, 2% pour Philippe Poutou, 1% pour Jean Lassalle et François Asselineau, 0% pour Nathalie Artaud et Jacques Cheminade.

 

Marine Le Pen donnée perdante au second tour

Toujours selon ce sondage, la candidate du Front National serait battue au second tour, qu’importe son adversaire. Dans cette hypothèse, tous les candidats qualifiés l’emporteraient : 61% pour Emmanuel Macron, 55% pour François Fillon et 57% pour Jean-Luc Mélenchon. Selon France Info, jamais une élection présidentielle n’avait été aussi indécise si près du premier tour. Tout reste donc possible, même si Marine Le Pen perd de la vitesse (-2,5 points depuis début avril).

 

Une participation faible

Le dernier sondage Ipsos-Sopra Steria pour Le Monde, publié le 13 avril, met en lumière le manque d’engouement des français pour les élections présidentielles de 2017. Déjà en chute libre depuis 2002, la participation est en passe de battre un record de faiblesse cette année avec seulement 66% de français « sûrs de participer ». Ils étaient 71,6% en 2002. Parmi les raisons de leur abstention : la déception des hommes et femmes politiques (44%) ou indisponibilité le jour du vote (16%).

 

Des électeurs qui hésitent encore

43% des électeurs de Benoît Hamon déclarent pouvoir changer d’avis contre seulement 15% pour Marine Le Pen et 20% pour François Fillon. Pour les électeurs de la candidate FN qui hésitent encore, 33% pourraient se tourner vers Emmanuel Macron, 26% vers Jean-Luc Mélenchon et 14% vers Philippe Poutou. Des revirements de situation radicaux qui feront peu être changer les prévisions le jour du vote. Néanmoins les électeurs encore indécis de Jean-Luc Mélenchon choisiraient Marine Le Pen à seulement 4% contre 40% pour Emmanuel Macron.

 

 

La crédibilité et l’honnêteté passées au crible

Durant cette campagne houleuse et marquée par les affaires judiciaires de certains candidats, il semblerait que les français aient à coeur de se recentrer sur certaines valeurs. Le dernier sondage hebdomadaire Opinionway/Orpi** pour Les Échos et Radio Classique place Philippe Pouton en candidat le plus « honnête » à 62% contre 13% pour François Fillon, bon dernier du classement derrière Jean-Luc Mélenchon (60%) et Marine Le Pen (26%). Le candidat jugé le plus « crédible » est Emmanuel Macron (51%), le plus « autoritaire » Marine Le Pen (70%) et celui qui « comprend le plus les préoccupations des français » Jean-Luc Mélenchon (70%).

 

Jean-Luc Mélenchon garde sa place de « super star » de la campagne

Actuellement au plus haut dans les sondages, la candidat figure parmi les 4 concurrents qui ont une chance de se qualifier pour le second tour. Toujours selon ce sondage, 27% des Français pensent que la situation s’améliorera si il est élu. Sur ce point, il se place en tête devant Emmanuel Macron (25%), Marine Le Pen (24%) et François Fillon (18%). Le candidat de la France insoumise profite d’une grande cote de popularité ainsi que de la confiance d’une majorité de français. Des qualités qui le pousseront jusqu’à l’Elysée ? Premier aperçu des résultats dimanche.

Audrey Bernard © PAM 2017

 

Sur le même thème:

Jean-Luc Mélenchon: la fulgurante ascension d’un insoumis

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau