« People in Cambodia » : les planches de Virginie Broquet

Tranche de vie

Virginie Broquet, dessinatrice de presse, illustratrice, pose son regard et sa griffe chez People Act Magazine. Clin d’oeil graphique hebdomadaire dédié à l’actualité mondiale, aux dernières tendances artistiques, et urbaines.

 

Virgine Broquet (gauche), illustrarice de presse & Marion Calviera, direction People Act Magazine. Illustration : V.B. © PAM 2014

Virgine Broquet (à gauche), illustrarice de presse en compagnie de Marion Calviera (à droite), direction People Act Mag. Illustration : Virginie Broquet © PAM (2014)

 

Cette semaine, l’artiste est en mission à l’Institut français de Phnom Penh afin de dessiner la Capitale avec des élèves des beaux arts, sur place. L’Institut français du Cambodge a ouvert ses portes en 1990, sous le nom d’Alliance Française, puis de Centre culturel français.

 

 

Tranches de vies en direct de Siem Reap au Cambodge dans les temples d Angkor, « superbes, intemporels… on ne sait plus à quelle époque on se trouve. On perd ses repères dans l’espace et le temps. Amérique du Sud, Asie, il pourrait surgir un dinosaure de nulle part… ». Coup de coeur également pour Angkor Thom, le sublime Bayon au 216 visages du roi légendaire Jajavarman VII. Dans une semaine, l’expédition street-art se transformera en une exposition collective. L’évènement comprend des séances de dédicaces organisées dans le cadre d’une tournée en Asie, thème de son dernier roman graphique « Suzy Wong et les esprits« , inspiré du roman de Richard Mason « Le monde de Suzie Wong » (1957), aux éditions GOPE. 

Press by V.B.

 

 

 

Paramount Movies

 

 

En savoir + sur Virginie Broquet

En savoir + sur le roman graphique Suzy Wong et les esprits

 

Propos recueillis par Marion Calviera

Illustrations : Virginie Broquet

© PAM 2014

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau