Photographie: Paris par Marc Riboud

"Peace for France" © dorffer-patrick.com

« Peace for France » © dorffer-patrick.com

 

Paris et son histoire sous l’oeil du photojournaliste, Marc Riboud, parmi les plus grands photo-reporters français, créateur de l’agence Magnum Photos, né le 24 juin 1923 (92 ans), Prix Nadar 2012 des Gens d’Images.

 

« Images commandées ou photos buissonnières, depuis 50 ans Marc Riboud sillonne la planète comme un reporter, un voyageur, un promeneur qui aime prendre son temps. Les amateurs connaissent son goût pour la surprise, sa sympathie pour les êtres. Rétif à la violence, ses photos révèlent le plaisir de l’œil ». Le photographe est connu notamment pour ses nombreux reportages sur le thème de l’Asie. En France, les changements apportés en Mai 68 étaient d’abord sociaux, a-t-il témoigné dans une interview accordée à Direct Matin, en mai 2008. L’évolution des mentalités s’est faite plus lentement, « ce qui est sûr, c’est que sans Mai 1968, notre Président n’aurait pas pu se marier trois fois ! ». Marc Riboud a obtenu le Prix Nadar 2012 des Gens d’Images  pour son ouvrage Vers l’Orient publié aux Editions Xavier Barral. Turquie, Iran, Afghanistan, Pakistan, Inde, Chine puis Japon: six pays traversés et photographiés par Marc Riboud entre 1955 et 1958.


 

 

En savoir +

Marc Riboud

48, Rue Monsieur Le Prince
75006 Paris

+33 (0)1 46 34 23 59

marc@marcriboud.com

 

Les planches de Massana © PAM 2015

 

Les 10 photos de la semaine: Congo, Agence Magnum

 

Enregistrer

Enregistrer

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau