Migrants: Calais, la «New Jungle»

 

Une pâle réalité s’empare de Calais, la « new jungle », côté Eurotunnel, où migrants et chiffres se bousculent dans un ultime et mortel espoir de liberté.

 

À Calais, les migrants se dissimulent au péril de leur vie sous les camions qui traversent l'Eurotunnel pour atteindre l'Angleterre. Photo © mashable.com

À Calais, les migrants se dissimulent au péril de leur vie sous les camions qui traversent l’Eurotunnel pour atteindre l’Angleterre. Photo © mashable.com

 

Situé à l’Est de Calais, route de Gravelines où la zone industrielle se mélange aux habitations, un centre d’accueil est ouvert depuis le mois de janvier à l’attention des migrants Jules-Ferry. La «new jungle», un vaste camp mitoyen «dans lequel survivent la plupart des migrants présents dans le secteur», s’est installé dans la zone où «2.000 et 4.000 personnes» sont hébergées, selon une source 20minutes.

 

Si Laurent Roussel, président de l’Union des commerçants du quartier, indique dans 20minutes un nombre plus important de migrants l’an dernier, il déplore cette année les problèmes rencontrés par les commerçants et les riverains de la zone. «En 2014, ils devaient être au moins 6.000 alors que cette année on doit être à 4.000». Pour Laurent Roussel le problème ne provient pas du nombre, «c’est l’image de notre quartier qui souffre. Il y a eu une baisse énorme de la fréquentation dans les commerces. Certains ont perdu la moitié de leur chiffre d’affaires». Les particuliers soulignent collectivement dans les multiples témoignages accordés à la presse nationale,  «un sentiment d’insécurité».

 

Migrants et chiffres improbables

 

2100 tentatives d’intrusions recensées dans l’Eurotunnel, la nuit du 27 au 28 juillet ; 2300 tentatives d’intrusions recensées, la nuit du 28 au 29 juillet ; un migrant soudanais retrouvé mort en tentant de traverser le tunnel dans la nuit de lundi ; 9 migrants décédés depuis le 26 juin ; € 9.7 millions de dégâts engendrés sur le site Eurotunnel, au premier semestre 2015, d’après la direction Eurotunnel.

 

Les chiffres communiqués par le ministère de l’Intérieur indiquent 3000 migrants recensés dans la région mais les responsables du site Eurotunnel évaluent «à 5000, le nombre migrants à Calais». Ces derniers déplorent, vendredi 31 juillet, «un accroissement (des migrations) depuis le début de l’année (…) vers des chiffres excessivement élevés cette semaine (…), à mettre au regard avec le nombre de décès».

D’après les associations caritatives, les chiffres seraient, à l’heure actuelle, plutôt stables, selon le témoignage de Mariam Guerey, membre du Secours Catholique. Mariam Guerey observe environ 2000 migrants dans le camp plus «deux petits squats» où se sont réfugiés «une trentaine de Syriens et une quinzaine de Soudanais». À sa connaissance, «il n’y a plus d’autres lieux de vie à Calais».

 

« Nous voulons l’asile en Europe où nous pourrons bénéficier des droits de l’Homme mais nous ne voulons pas retourner dans notre pays même si nous devons mourir ici ». Message des Migrants de Calais à la presse anglaise.
Photo © dailymail.co.uk

 

«French bashing» et «Tolérance Zéro»

 

 «Nous avons des contrôles juxtaposés à la frontière. Nous travaillons ensemble pour régler ces problèmes», a déclaré Theresa May, secrétaire d’État à l’Intérieur du Royaume-Uni, membre du Parti conservateur, ajoutant que 7 millions de livres soit 9 millions d’euros «seraient consacrés à la sécurisation du terminal côté français», au même titre qu’une large clôture de 2 kilomètres a déployer en vue d’un filtrage plus prononcé des nouveaux flux migratoires.

Les autorités britanniques accusent les chiffres à l’échelle nationale en pointant du doigt «la négligence» des services français sur le dossier «migrants». Keith Vaz, président de la commission des affaires intérieures de la chambre des Communes, reproche au gouvernement de François Hollande l’absence d’une politique «tolérance zéro» — dont les conséquences se répercutent aujourd’hui en Grande-Bretagne. Pour calmer les esprits et la virulence de la presse anglaise à l’égard de la France cette semaine, David Cameron et François Hollande ont réitéré leur intention d’une étroite collaboration vers plus de sécurité entre les deux frontières.

Un député britannique eurosceptique, Roger Helmer, député européen de l’Ukip — sur la tonalité du célèbre «humour» glacial et du flegme anglais — a par ailleurs tweeté une alternative pour résoudre ce dossier en suggérant que l’Angleterre reprennent les commandes de Calais, en référence historique à l’appartenance anglaise de la ville, entre 1347 et 1558. «Calais était britannique jusqu’en 1558. Peut-être est-il temps de la reprendre», a-t-il insinué sur son compte Twitter, jeudi 30 juillet.

 

calais-tweet-roger-helmer

 


 

Sur le même thème :

Grèce : les migrants de l’île de KOS

 


NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau