Margaux Aubin : libre « Ô Féminin »

Focus sur le vernissage et les installations de la photographe artistique, reporter solitaire, performeuse et plasticienne, Margaux Aubin, invitée du mois de juin et collaboratrice People Act Magazine – section Monde.  Une première rétrospective dédiée à son travail depuis 2012 est organisée par l’artiste, sculpteur et peintre, Louis Dollé & l’école d’arts L’Orange Bleue à Nice, jusqu’au 20 juin.

 

 

Margaux Aubin s’engage avec une intelligence subtile et brave à dénoncer «la condition de la femme, son rôle, sa place, dans les différents textes religieux qui l’ont assouvie au sein d’une société patriarcale». L’artiste emprunte le chemin de l’activisme féministe en vue de transcender le rapport aux normes physiques et sociales imposées par le progrès, où l’importance des apparences engendre aussi le dénigrement — quasi systématique — d’une autre réalité: «le viol, sa culture, corollaire d’une tradition, le tristement célèbre sentiment de culpabilité dans lequel plonge la femme bafouée, soumise au regard de l’homme ou de son propre inconscient, après un rapport sexuel forcé, non désiré».

Comment réagir  à la manipulation d’un système parfois camouflé sous les traits d’une matrice occidentale passive-agressive, face aux nouvelles formes de discriminations sociales?

Autre bataille, la maltraitance et le terrain de la maladie, engendrant une perte de féminité chez les femmes victimes d’un cancer, par exemple, mais également la discrimination du «sexe faible» par l’oppression, la violence, et la censure. «Mon travail évoque l’état de souffrance, de soumission, un formatage mental auquel les femmes ont été réduites, ou se réduisent maintenant d’elles-mêmes, pour assurer leur survie dans une société patriarcale», explique l’artiste. «Une énergie malsaine qui s’est développée dans notre subconscient», au fil de l’histoire. Pour Margaux, la religion revendique un aspect irréaliste, immatériel. «Une évidence: Dieu est un homme blanc aux yeux des gens mais ça n’a traversé l’esprit de personne qu’«Il» puisse être une femme noire?!».

 

En savoir +

 

L’invitée : Margaux Aubin, dialogues avec une amazone

Les 10 photos de la semaine : Oman par Margaux Aubin

 

 

Photoreportage © Akimoo Mougni 2015 

Propos recueillis par Marion Calviera

People On Air © PAM 2015

NEWS

  • Rencontre avec Max Papeschi (Milan), auteur, réalisateur et artiste graphique engagé, la quarantaine flamboyante, le temps d’une interview dynamite. Voyage cynique au cœur d’«un cauchemar collectif» dans l’air du temps. Destination «Planète Papeschi», âmes sensibles s’abstenir. Par Marion Calviera   Punch liner n°1   Un saut vers l’inconnu Après avoir travaillé en tant qu’auteur et
    L’artiste polyvalente australienne Justine Khamara est une magicienne. Diplômée du Victorian College of the Arts, à Melbourne, en 2003 — avec les honneurs de ses professeurs —, son univers oscille entre photographie, sculpture et architecture visuelle, pour une griffe immédiatement reconnaissable.     Maître en l’art de la distorsion, de la destructuration, le talent de

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau