L’Exclu: Turquie, Censure-Sansür

C comme censure ? En 1985, le gouvernement turc a censuré 205 mots à la télévision et à la radio publique.

 

Pour remplacer ces mots, l’État a proposé une liste de mots de substitution à utiliser dont certains issus de la racine française. Le texte qui suit a été écrit à Istanbul par les performeuses artistiques internationales, Derin (Turquie) et Margaux Aubin (France), grâce à des mots commun issus des langues turque et française, soufflés sous une forme subtile. Focus singulier sur un travail sensible, poétique, humaniste et sensé.

 

censure-une

DR

 

Flashback 

 

205 mots censurés dans les médias publics, une liste complexe, «très difficile à trouver», selon Margaux Aubin. Cette dernière a découvert l’existence de la censure étatique dans une exposition à Istanbul où la musique d’un rappeur, Fuat, tournait en boucle sur une platine vinyle. Parti en quête de cette mystérieuse liste sur une tonalité pugnace, une fois retrouvée, Fuat a écrit un texte version Hip Hop, la chanson s’appelle 191/205, elle s’inspire de cette ordonnance de mots censurés — «une véritable galère à se procurer», insiste Margaux Aubin, à l’occasion de cette nouvelle performance délicate.

 

L’humanité dépeinte par des mots substitués à la censure pour la critiquer et dénoncer les états totalitaires

 

 

Margaux Aubin est parvenue à trouver une liste («non exhaustive»)

 

La jeune femme et son acolyte artistique turque, Derin, fondatrice du réseau Istanbul Performance Art, sont toutes deux parties de l’idée d’utiliser tous les mots censurés, commun au turc ainsi qu’au français. «Les mots censurés sont issus du vieux turc, l’État proposait en substitution d’autres mots parmi lesquels certains mots d’origine française. Nous sommes donc parties de cette liste et d’une racine commune pour écrire le texte», précise Margaux.

«Les mots en gras indiquent les mots tolérés dans les médias (car commun au français) que j’ai reporté en turc mais la phonétique reste la même. Par exemple, «kültürel» se traduit en français par «culturel» ou encore «psikolojik», en turc, signifie «psychologique». Derin a écrit le texte, j’ai réalisé la vidéo et traduit — au plus compréhensible — le texte en anglais et en français.»

Derin est une artiste pluridisciplinaire d’origine turque, conservatrice artistique, médecin, installée à Istanbul, son œuvre est principalement axée vers les domaines de la performance, de la photographie, des arts visuels, du design et de l’écriture. Une griffe teintée de questionnements concernant la relation de l’Homme à la nature — traduire l’aspect physique, psychologique et historique, de «l’arène de la vie». Signe particulier: bien au-delà de la doctoresse avertie, Derin, femme inspirée, esprit libre, s’interroge autour de recherches appliquées au champ de conscience (le biopouvoir), à l’espace, l’idéologie ainsi qu’aux différentes dimensions du corps humain. Une étude créative de l’esprit sous sa forme énergétique et quantique la plus actuelle.

 

Propos recueillis par Marion Calviera

Accéder à la rubrique de Margaux Aubin 

Thanks to Muri Eren & Cathleen Henninot for supporting us

 


 

En savoir +

An art Project of DERIN & Margaux Aubin 

 

Text : DERIN 
Video : Margaux Aubin

The Text  

 

‘When you call yourself an Indian or a Muslim or a Christian or a European, or anything else, you are being violent. Do you see why it is violent? Because you are separating yourself from the rest of mankind. When you separate yourself by belief, by nationality, by tradition, it breeds violence. So a man who is seeking to understand violence does not belong to any country, to any religion, to any political party or partial system; he is concerned with the total understanding of mankind.’

From the mystic lands of India, Jiddu Krishnamurti give us a text which is questioning the dynamism of these culturel symbols.
We are attached to these culturels and psychologiques pains which try to detach ourself from our modern lives and its potential monotonie.

We rebuild, equipped by some technical programmes, the debris of the world spread out by the ignorance. We try to connect the heart to the gutted bodies for them whom still have a consciousness and some humanity.

The humanity you tried to reach is out of order. Sorry for not responding to your call.
~
‘Kendinizi Hintli, Müslüman, Hristiyan, Avrupalı ya da herhangi başka bir kimlikle tanımladığınızda şiddet uyguluyorsunuzdur. Bunun neden bir şiddet uygulaması olduğunu görebiliyor musunuz? Çünkü kendinizi insanlığın geri kalanından ayırıyorsunuzdur. Kendinizi inanç, milliyet, gelenek ile ayırdığınızda şiddeti beslersiniz. Şiddeti anlamaya çalışan biri, herhangi bir ülkeye, dine, politik bir partiye ya da kısmi bir sisteme bağlı değildir; o insanlığı bir bütün olarak anlamaya çalışmakla ilgilenir sadece.’

Hindistan’ın mistik topraklarından gelen Jiddu Krishnamurti’ nin kültür sembollerini ve bunun getirdiği dinamizmi sorgulayan metni ile bağlanıyoruz modern hayatın potansiyel monotonluğundan sıyrılmaya çalışan kültürel ve psikolojik sancılarına.

Sistematik programlarla donatılmış yalnızların dağıttıkları dünyanın, molozlarını yeniden inşa ediyor; organsız vücutlara kalbi yakıştırmaya çalışıyoruz. İçinde bir demet vicdan ve insanlık olanından.

Aradığınız insanlığa şuan da ulaşılamıyor. Lütfen daha sonra tekrar deneyiniz.

 

DERIN

Art & Photography

Fondatrice / Founder of Istanbul Performance Art

Turquie / Turkey

 

L’artiste est présente sur les réseau sociaux:

Instagram Twitter Facebook 

 

Istanbul Performance Art

Instagram Twitter Facebook

 

Musique par People Act Magazine

La musique a été composée en exclusivité par Emmanuel Chaumont du collectif artistique Z-Lab & The Unclassified People, France/USA, dans le cadre de la performance Censure – Sansür. Mixage son, habillage final et montage de la rubrique par Marion Calviera.

 

On Air © PAM 2015

 

Enregistrer

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau