Les « Secondes Peaux » de Miguel Vallinas

Constructeur de formes, architecte de nouvelles images, Miguel Vallinas met en scène sa vision personnelle de la mystique païenne. Visite guidée d’une vision intérieure.

 

© Miguel Vallinas

Segundas Pieles © Miguel Vallinas

 

Sages ou sauvages ? Qui porte un masque ? Zoom sur les mystérieuses et poétiques «Secondes Peaux» («Segundas Pieles»), les esprits libres, inclassables et raffinés, du photographe professionnel Miguel Vallinas, né en 1971 à Medina del Campo dans le nord-ouest de l’Espagne.

 

Une vision mutante de la légende urbaine, l’esprit divin rencontre l’instinct animal. Directeur artistique formé à l’École de photographie et de cinéma de Madrid (EFTI), où il réside encore aujourd’hui, le nom de l’artiste s’avère notoire dans le milieu audiovisuel espagnol. Miguel Vallinas réalise des clips et des spots publicitaires depuis plus de vingt ans sur le sol hispanique. « Segunda Pieles » symbolise une fructueuse série de créations libres, de travaux personnels, extraits d’une fantasmagorique plutôt géniale.

 

 

La créativité de ses planches personnelles, sans conteste habitées, provoque un premier engouement des amateurs et des investisseurs en Europe, grâce à plusieurs expositions organisées tout d’abord en Espagne. Puis le succès du concept artistique mutant «Secondes Peaux» ouvrira à son créateur les portes de l’art contemporain mondial. La série fut présentée notamment à la foire internationale Affordable Art Fair, à Londres, à Hong Kong… Architectures contemporaines, paysages urbains, portraits, les photographies de Miguel Vallinas sont désormais (sans grande surprise) plébiscitées par la grande presse internationale et publiées, entre autres, dans Vogue, Vanity Fair, ou encore The Guardian.

 

Massana Ateh © People Act Magazine 2017

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

NEWS

  • Rencontre avec Max Papeschi (Milan), auteur, réalisateur et artiste graphique engagé, la quarantaine flamboyante, le temps d’une interview dynamite. Voyage cynique au cœur d’«un cauchemar collectif» dans l’air du temps. Destination «Planète Papeschi», âmes sensibles s’abstenir. Par Marion Calviera   Punch liner n°1   Un saut vers l’inconnu Après avoir travaillé en tant qu’auteur et
    L’artiste polyvalente australienne Justine Khamara est une magicienne. Diplômée du Victorian College of the Arts, à Melbourne, en 2003 — avec les honneurs de ses professeurs —, son univers oscille entre photographie, sculpture et architecture visuelle, pour une griffe immédiatement reconnaissable.     Maître en l’art de la distorsion, de la destructuration, le talent de

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau