Les 10 photos de la semaine: Berlin, indomptable Sarah Illenberger

Food Art et bouffée d’oxygène grâce aux mutations culinaires de la sculptrice d’images berlinoise, Sarah Illenberger, adepte des combinaisons photographiques mutantes. Par Massana Ateh

 

Chili © Sarah Illenberger

Chillis, série Tutti Frutti © Sarah Illenberger

 

En tant qu’artiste polyvalente, Sarah Illenberger, née en 1974 à Munich, aime se situer à l’intersection de différentes disciplines artistiques entre graphic design, sculpture, photographie et art mutant.

 

Signe particulier, orienter les créations vers un concept de recyclage novateur, dynamique, en révisant la nature des objets du quotidien. Créer un effet de surprise, « ouvrir une perspective », une nouvelle vue de l’esprit, fusion du consumérisme et de la matière, en vue de la naissance d’une oeuvre déjantée à la griffe douce-amère, subtile, tonique, généralement saupoudrée d’une touche d’humour et d’un soupçon de féminité. L’objet de consommation se métamorphose alors en une expérience visuelle unique, « inattendue ».

 

Un sens inné des structures

 

Un tel sens inné des structures graphiques lui attire de nombreuses sollicitations professionnelles dans les domaines de la culture et des affaires internationales: Hermès, Nike, Mercedes Benz, Monoprix, Taché Diamonds ou encore Smart, parmi d’autres. Sarah Illenberger, une planète en équilibre quelque part entre le monde de l’art et l’univers du design. Elle collabore avec de nombreux photographes et artistes issus de différentes disciplines et participe régulièrement à des expositions aussi bien collectives qu’individuelles.

Sarah Illenberger est à l’origine de projets artistiques réalisés entre Paris, Tokyo, et Berlin. En 2001, elle fonde le label de joaillerie Sarah & Patrik Design travaillant parallèlement, entre 2002 et 2007, pour Neon Magazine. Après avoir été invitée à enseigner une année à la UDK (Berlin), Sarah Illenberger vit et travaille dans son studio berlinois depuis 2007.

 

 

Les planches de Massana Ateh © People Act Magazine 2013-2017

 

En savoir +
Accéder au site de l’artiste

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau