Money Planet #10 Grèce, 4 semaines avant un nouvel effondrement

Il ne reste que quatre semaines à Alexis Tsipras et aux membres du nouveau gouvernement pour trouver une solution avant de manquer dangereusement de trésorerie.

 

En vue de contourner un troisième plan d’aide, le FMI préconise un nouveau panel de restrictions budgétaires à hauteur de 5,7 milliards, entre 2015 et 2016. Depuis 2008, l’activité économique de la Grèce a chuté de 25%, le chômage frappe 25% de la population et le montant de la dette a atteint 175% du PIB.

 

yanis-varoufakis-une

Yanis Varoufakis, ministre des Finances, universitaire antilibéral, eurosceptique désigné par le nouveau Premier ministre de la gauche radicale, Alexis Tsipras, en vue de renégocier urgemment les conditions de remboursement de la dette auprès de la « troïka » (FMI, BCE, UE). Photo © ibtimes.co.in

 

En Grèce, où le chômage frappe 26,8 % de la population active en saissant 60 % de la jeunesse, l’annonce d’une nouvelle cure d’austérité pourrait bien s’interpréter comme un certain manque d’élégance, au risque d’une nouvelle récession.

 

«Tu veux savoir ce qui se dit en Grèce ? Hier, le programme électoral parlait d’une annulation de la dette, d’une sortie de la zone euro, aujourd’hui, les élections sont passées depuis 48 heures et on ne parle plus que d’une éventuelle renégociation du montant ! Tu vois, c’est de tout ça dont on doute, jour après après jour, depuis près de six ans…», expliquait notre correspondante à Athènes, Héléna, dans un témoignage exclusif publié au lendemain de la victoire d’Alexis Tsipras.

 

L’expertise 2015 concernant la santé économique de la Grèce prévoit un «trou de financement» évalué à 12,6 milliards d’euros

 

Entre délais et défaut de paiement, raison, colère, anarchie et rébellion, la Nation oscille… La Grèce, «un pays où les difficultés économiques combinées à l’austérité menacent les bases de la démocratie et portent atteinte aux droits humains», selon Yanis Varoufakis. Quelques jours après la publication de l’article, notre correspondante nous recontacte d’urgence. A Athènes, dans le peuple, les tensions resurgissent, les gorges se serrent. Helena joint à son message un lien vers une video datée du 30 janvier. Il s’agit du discours du ministre des Finances, en Grec. «Quand le nouveau ministre des finances Varoufakis a annoncé au président de l’Eurogroup qu’il n’y aura pas de collaboration et que nous ne ferons pas marche arrière !!!! Je te ferai la traduction mais regarde le «body language», la réaction de Varoufakis sur les photos est si paradoxale, parlante …», nous confie Helena.

 

Et la dette dans tout ça ?

 

«Malgré des différences de perspective, je suis absolument persuadé que nous allons bientôt trouver un accord favorable à la fois pour la Grèce et pour l’Europe dans son entier», a déclaré Alexis Tsipras dans un communiqué international adressé à l’agence Bloomberg. «Nous avons besoin de temps pour respirer et mettre au point notre propre programme de relance à moyen-terme, qui prendra en compte des objectifs d’excédent budgétaire primaire, et comprendra des réformes radicales pour combattre l’évasion fiscale, la corruption et le clientélisme», a précisé le nouveau Premier ministre, en vue d’apaiser les tensions et l’inquiétude généralisée autour d’un défaut paiement. «Personne ne veut de conflit et nous n’avons jamais eu l’intention d’agir de manière unilatérale concernant notre dette».

 

«Nous avons besoin de temps pour respirer»

 

L’éventualité d’une renégociation des délais de remboursement de la dette publique «ne signifie en rien que nous ne respecterons pas nos engagements envers la Banque centrale européenne ou le Fonds monétaire international», a insisté Alexis Tsipras, dans un message voulu rassurant à l’égard de ses créanciers. Initialement, l’idéologie antilibérale de Yanis Varoufakis ne s’est pas construite, au fil des dommages collatéraux engendrés par l’austérité, pour plaire au ministre des Finances de la zone euro, Jeroen Dijsselbloem. Le 28 février prochain un chèque de 7 milliards d’euros d’aide européenne — source d’une polémique autour d’un risque supplémentaire de défaut de paiement — devait être accordé à la Grèce. Le gouvernement a renoncé dès la première semaine au programme d’aide humanitaire, suggéré par les créanciers de la dette publique.

Une nouvelle déclaration paradoxale de Yanis Varoufakis est alors survenue au micro de la BBC: «Tout ce que nous demandons à nos partenaires ce sont quelques petites semaines pour mettre au point des propositions très sensées, très rationnelles», a-t-il expliqué. Toutefois, Vendredi 30 janvier, Yanis Varoufakis, dénonçait également une insoutenable «tutelle de la troïka», provoquant une tension perceptible, selon les témoins, durant la conférence de presse où le ministre des Finances de la zone euro, Jeroen Dijsselbloem était également présent.

 

 

Annulation ou renégociation du montant de la dette atteignant aujourd’hui 240 milliards d’euros, révision à la hausse du salaire minimum, des retraites, de l’impôt sur la fortune, baisse de nombreuses taxes, retour de la Sécurité Sociale avec accès gratuit aux soins, réinstallation de l’électricité… Un plan humanitaire devrait être activé pour soutenir les ménages les plus fragilisés, une fois le nouveau gouvernement constitué, après « cinq ans d’humiliation et de douleur », avait déclaré le nouveau Premier ministre, le soir de sa victoire.

 

Marion Calviera 
© PAM 2015

 


 

Numéro spécial Grèce

« Je Suis Grecque » : interview renegade

«Grexit» : la dette, la Grèce, l’Euro…

Grèce : la gauche radicale séduit 

Enquête: deux mois à Exarcheia, au cœur de la révolte Grecque

Crise : ces pays les plus endettés d’Europe

Consommation : la BCE active la planche à billets

Alexis Tsipras: «l’Europe du changement»

NEWS

  • La planche « Style »   Crédits vidéo © Victoria Beckham 2018   Best of Victoria Beckham Collection Prêt à Porter @ New York Fashion Week Automne-Hiver 2018-2019 Selon l’humeur du jour de la styliste-créatrice, menu au choix.     Les planches de Massana Ateh © People Act Magazine 2018   Sur le même thème: NYFW 2015 :
    Qu’est-ce qu’une coloration végétale ? Cap sur le salon Jean Michel Pascal à Nice pour en comprendre le principe, les composantes et l’impact sur la santé du cheveu. Cinq bonnes raisons d’opter pour une coloration naturelle par Marine & Pascal de los Rios, coloristes, coiffeurs et créateurs de tendances. Pascal de los Rios est également

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

TATTOO PLANET