Grèce : les migrants de l’île de KOS

Le dossier « Grèce » rebondi avec un accord de principe convenu entre Bruxelles et Athènes, mardi 11 août, pour un troisième plan d’aide technique, non politique, à hauteur de 86 milliards d’euros. Pour l’heure, la situation humanitaire dégénère sur l’Ile de Kos.

 

Débarquement de migrants sur une plage de l'île grecque de Kos. Photo © Keystone/Letemps.ch

L’ONU recense 124 000 migrants arrivés en Grèce depuis janvier 2015 soit +750% par rapport à 2014. Sur la photo: débarquement de migrants sur une plage de l’île grecque de Kos (Keystone/Letemps.ch)

 

Plus de 23 heures de négociations pour ce nouveau plan d’aide qui devrait permettre de soutenir le remboursement d’une tranche de 3.4 milliards d’euros. Une somme que s’est engagé à payer le gouvernement grec à la BCE par virement-retour programmé le 20 août — après une présentation du plan devant le Parlement grec, jeudi 13 août.

 

Contrepartie, la Grèce doit maintenant appliquer 35 mesures et réformes. Priorité à la recapitalisation des banques, à l’augmentation des taxes destinées aux armateurs, à l’éradication des régimes de retraite anticipée —toutes catégories confondues—, ou encore, au développement d’un système de privatisation des entreprises publiques. Le gouvernement grec s’est par ailleurs engagé à retrouver un équilibre budgétaire dès 2016. Ce nouvel accord sera soumis au Parlement grec de toute urgence dès demain, puis devra ensuite bénéficier d’une validation définitive de l’Eurogroupe. «L’examen en commission de ce projet de loi devrait commencer aujourd’hui ou demain, avant un vote en séance plénière prévu dans la foulée», a précisé Le Monde au constat d’un agenda «serré» entre les partis.

 

État d’urgence sur l’Ile de Kos

 

La situation tourne à l’affrontement entre les forces de police et les migrants sur l’Ile de Kos située à une heure des côtes turques — île entièrement dédiée au tourisme et à la fête —, zone de transfert des migrants de Syrie et d’Afghanistan en partance pour l’Europe. L’utilisation de gaz lacrymogènes et de matraques résonne depuis le 11 août. «La police a vidé des extincteurs sur la foule», a indiqué une source RFI. «Les images, prises par des photographes de presse sur place, témoignent de la violence de la scène».

 

Près de 7 000 migrants pour 30 000 habitants

 

Ainsi, des dizaines de milliers de migrants affluent en mer Égée. Environ 1 500 migrants et réfugiés, hommes, femmes et enfants, devaient s’enregistrer auprès des autorités locales quand, «pour des raisons non encore élucidées», la situation s’est emballée entre migrants, d’après RFI.

 

Police versus Migrant. Photo: AFP PHOTO / ANGELOS TZORTZINIS / Nouvel Obs

KOS: POLICE VS MIGRANTS / AFP PHOTO / ANGELOS TZORTZINIS / L’ OBS /  Publiée le 11-08-2015 à 19h49 © Nouvel Obs

 

L’ONU recense 124 000 migrants arrivés en Grèce depuis janvier 2015, selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR). La Commission européenne devrait débloquer 500 millions d’euros sur six ans en vue de soutenir les efforts de la Grèce à «gérer cette crise migratoire» pour un gouvernement «dépassé par les évènements». Depuis le début de l’année, «24 000 migrants ont afflué en Grèce ce qui représente une hausse de 750% par rapport à 2014».

 

Carte détaillée de Kos © Onparou.com

Carte détaillée de Kos © Onparou.com

 


 

En savoir +

Numéro spécial Grèce

Grèce: l’Europe de la dernière chance

L’interview: Grèce, «tout a changé!»

Alexis Tsipras: «l’Europe du changement»

Eurogroupe – Grèce : Athènes versus Berlin

« Je Suis Grecque » : interview renegade

L’Eurogroupe accorde un délai à la Grèce

Grèce : la gauche radicale séduit 

Enquête: deux mois à Exarcheia, au cœur de la révolte Grecque

Crise : ces pays les plus endettés d’Europe

Consommation : la BCE active la planche à billets

 


 

Sur le même thème:

Migrants: Calais, la «New Jungle»

 


 

© PAM 2015

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau