Enlèvement d’une otage française au Yemen

Alerte enlèvement

Dernière mise à jour le 25 février 2015 à 3h23

alerte-presse-une

 

Enlèvement d’une jeune femme de nationalité française à Sanaa, capitale yéménite, mardi 24 février autour de 8H30. Isabelle Prime âgée d’une trentaine d’années, employée de la Banque Mondiale, est tombée dans une embuscade en taxi dans sur «une voie très fréquentée» de la ville, la route 45, avec son accompagnatrice. Après une fermeture des ambassades internationales, étant donné l’instabilité politique observée dans la région, la France rappelle maintenant ses ressortissants. Selon France 2, l’enlèvement s’est produit à proximité d’un barrage tenu par des miliciens.

Les deux femmes ont été conduites vers une destination inconnue par une milice armée, selon le ministère des Affaires étrangères français. Isabelle Prime avait prévu de rentrer en France très prochainement.

 

«Compte tenu de la dégradation des conditions sécuritaires au Yémen, nous renouvelons avec insistance la recommandation faite il y a déjà deux semaines à tous nos compatriotes de quitter au plus vite le pays», a indiqué le Quai d’Orsay.

 

Source photo : capture BFMTV Jé. M. avec AFP  Publié le 25/02/2015 à 00h22

Née en 1984, installée dans la zone depuis novembre 2013 au Yémen, selon son père, Isabelle Prime se rendait au travail en compagnie de son interprète, le 24 février. Les autorités yéménites évoquent une potentielle action d’Al-Qaïda. Source photo: capture BFMTV Jé. M. avec AFP Publié le 25/02/2015 à 00h22.

 

Selon les plus récentes informations des contacts sur place, le chauffeur de taxi aurait été libéré à la sortie de la ville, les yeux bandés. Les autorités yéménites évoquent l’attente d’une revendication potentielle de l’enlèvement des deux femmes par l’organisation AQPA, filiale d’Al-Qaïda dans la péninsule Arabique, à l’origine de l’attentat de Charlie Hebdo, le 7 janvier dernier. Le réseau terroriste avait réitéré de nouvelles menaces contre la France peu avant le double attentat du Danemark.

 

«Nous demandons que sa libération intervienne dans les meilleurs délais (…). Nous cherchons à la localiser», a déclaré François Hollande dans le cadre d’une conférence de presse organisée à l’Elysée.

 

Depuis un an, le Yemen expérimente une situation apocalyptique, une crise politique et sociale d’une violence sans précédent depuis l’entrée des Chiites Outi —  regroupant environ 10 à 15 % des musulmans dont 90 % de la population iranienne — à Sanaa. Les autorités internationales tirent la sonnette d’alarme sur une situation qui atteint «le bord du précipice», selon les indications du secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon. «Le 6 décembre dernier, deux otages occidentaux, un Américain et un Sud-Africain, avaient été exécutés par Al-Qaida alors que les forces spéciales américaines et yéménites tentaient de les libérer dans la province orientale de Shabwa. C’était la première fois depuis 1998 que des otages étrangers perdaient la vie», a rappelé Le Monde.

«Ces dernières années, certains membres de tribus n’ont pas hésité à monnayer leurs otages auprès d’Al-Qaida, nourrissant la polémique sur le versement de rançons par des Etats tiers», a précisé le quotidien.

 

Carte du Yémen. Source: radiovl.fr

Carte du Yémen.
Source: radiovl.fr

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau