Clearstream: Denis Robert 1 – Banksters 0

Coup de coeur 

Le reporter-enquêteur, Denis Robert, l’homme aux 200 visites d’huissiers et 30 procédures, revient sous les feux de l’actualité avec un agenda culturel chargé, après une cure de silence volontaire, entamée en 2008.

 

Le journaliste Denis Robert revient dans l'actualité après une cure de silence entamée en 2008. Source photo: cinemas-utopia.org

Focus sur l’expo personnelle et le film autour de Denis Robert, l’homme qui indispose les banquiers et la Ve République. Source photo: cinemas-utopia.org

 

La Galerie W accueille «Hors-Champ», l’insurrection inédite, courageuse, singulière et violente, du journaliste, Denis Robert, jusqu’au 15 mars 2015. Homme à abattre, survivant du système, écrivain et plasticien, le nom de l’artiste a été rendu tristement célèbre par sa mise en lumière autour de l’affaire Clearstream. Un système de dissimulation de transactions internationales, d’abris de banques mafieuses, organisé au Luxembourg, révélé au grand jour, suivi d’une traque judiciaire et d’une affaire politique intense, entre 1999 et 2011. Peu apprécié par ses confrères, parmi les lesquels figurent bon nombre de ses détracteurs, Denis Robert s’exprime publiquement pour la première fois depuis 2008.

 

 

«Ne pouvant attaquer le message, on a essayé de tuer le messager»

 

«Les pressions ont été extrêmement fortes sur les témoins. il y a eu des tentatives de cambriolage chez moi. On a essayé de me faire passer pour un drogué, des accidents de voitures, côté mécanique, paraissent très suspects.»

 

Denis Robert a accusé la compagnie Cedel International (Clearstream) d’être l’une des plates-formes majeures de la dissimulation de transactions financières au niveau mondial. Le journaliste surenchérit en coréalisant avec Pascal Lorent le documentaire Les Dissimulateurs, diffusé dans 90 Minutes, l’émission d’investigation de Canal+. Clearstream déposera trois plaintes pour diffamation contre Denis Robert, l’une pour son livre Révélation$, la deuxième pour son livre La Boîte noire, et enfin, la troisième pour la diffusion du film, Les Dissimulateurs.

 

Un «checker politique entre Villepin et Sarkozy»

 

Des convictions jusqu’au bout : info ou intox ?

 

La falsification de listings inédite et le fonctionnement opaque de la chambre de compensation financière Clearstream, le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale, bref, l’ensemble des activités du groupe bancaire, alimentera les colonnes des médias internationaux pendant plus de dix ans. «Procès du siècle» pour les uns, «conte glauque» pour d’autres, l’enquête est qualifiée de «farce» ou encore de «roman policier» dans l’entourage du journaliste qui ne comptera plus que sur son intuition et sa force mentale, pour faire entendre la vérité. Personne ne le relèvera. Denis Robert se définit lui-même comme un «checker politique entre Villepin et Sarkozy».

En 2006, il perd pied où Nicolas Sarkozy remporte une victoire présidentielle, en 2007, annéantissant la carrière politique de Villepin au passage, en surfant sur la vague d’une manipulation — traduire une fausse affaire politique greffée sur un véritable dossier judiciaire, d’ordre financier. Les plus talentueux auteurs d’Hollywood ou les meilleurs Spin Doctors de la planète n’auraient pu (su) mieux s’y prendre…

Un dossier tranché en faveur du journaliste, à valeur «d’intérêt général», selon la décision de la Cour de cassation, en février 2011, qui débouta Clearstream en démontant 22 points diffamatoires desquels Denis Robert était accusé par la banque, conscient d’avoir lui-même porté «des accusations d’une gravité extrême», selon ses propres termes. Denis Robert remporte ainsi la victoire judiciaire d’une vie dans ces trois affaires contre le système. La Cour de cassation a souligné dans ce dossier «le sérieux de l’enquête» de même que l’importance de la «liberté d’expression».

 

 

Combat en quête d’une vérité… légitime

 

Denis Robert propose des œuvres inédites à la Galerie W, son univers. Plus qu’un refuge silencieux dans les pires moments, une bulle, un exutoire, notamment au plus fort des pressions engendrées par l’affaire. L’art évite les palabres inutiles, d’après l’artiste. Les créations sont confectionnées sur fond d’extraits, de textes, d’organigrammes, et de documents originaux, artistiquement désarticulés mais finalement structurés. Les ficelles de l’évènement, la solitude, la folie, le complot… tout est désormais immortalisé… En 2015, pour Denis Robert, le devoir fait sens.

L’exposition comprend également une collection de sms ou encore des listings, parmi d’autres supports ayant contribué à faire basculer le destin du journaliste dans un voyage au bout de l’enfer. Une installation vidéo projettera sur plusieurs écrans au sein de la galerie des extraits du film L’Enquête de Vincent Garenq, en salles le 11 février prochain, inspiré de son aventure. «Denis Robert, c’est mon super héros. Il peut faire tomber les banques», a confié le réalisateur. Le rôle du journaliste, seul contre tous, est brillamment incarné par Gilles Lellouche partageant l’affiche avec Charles Berling (Juge Van Ruymbeke), Laurent Capelluto (Imah Lahoud) et Florence Loiret-Caille (Géraldine Robert).

«Piger l’affaire est une chose ; piger Denis Robert en est une autre», a déclaré l’acteur, fasciné par le profil de l’enquêteur pour le moins atypique. Gilles Lellouche a apprécié travailler autour d’une question essentielle: «comment une obsession peut-elle ruiner une vie?». Il n’y a rien de pire que de ne pas être écouté lorsqu’on est convaincu de la légitimité de nos propos, a expliqué le comédien, qui dégage dans ce film une osmose artistique en accord avec l’histoire et le personnage.

 

 

La suite ?

 

«Je suis parti sur la privatisation de Gaz de France, je suis fatigué de recevoir leurs appels dès que j’ai deux jours de retard dans le paiement d’une facture», a expliqué l’enquêteur, tout sourire, sur le plateau de l’émission Le Supplément (Canal +). «Là, on touche à la chaleur des pauvres», a-t-il précisé, plus sérieusement. Denis Robert en a profité pour confirmer avoir «tiré un fil». Le journaliste a d’ores et déjà signifié «comprendre un certain nombre de choses» dans cette gigantesque transaction, même si ce dernier semble encore «manquer de preuves» avant d’envisager une nouvelle procédure d’une nature épique, à n’en plus douter.

 

Informations pratiques

 

Denis Robert

« Exposition Hors-Champ »

Du 30 janvier au 15 mars 2015

De 10h30 à 20 heures

 

L'exposition Denis Robert, Galerie W (Paris 18e)

Expo Denis Robert, hiver 2015 © Galerie W (Paris)

 

Extrait du texte de Denis Robert« (…) Il s’agit d’une jurisprudence, qui sert maintenant à la défense de la liberté d’expression des journalistes devant la justice. (…) Appelons cette exposition un plan hors-champ. Une enquête de sens et d’équité. Du « work » qui progresse. De mes premières impressions à ses cartons colorés, ses slogans biturés, ses Blankfein massacrés : huit années que j’avance dans ce brouillard épais avec la petite lumière de la Galerie W. »

 

Galerie W – Galerie d’Art contemporain à Paris

 

Galerie W

44 Rue Lepic

75018 Paris

Métro Abbesses (12), Blanche (2)

 

Agenda Cinéma

 

lenquete-cinema

« L’Enquête » de Vincent Garenq avec Gilles Lellouche, Charles Berling, Laurent Capelluto, Florence Loiret-Caille. Genre: Thriller (France, Belgique, Luxembourg). Sortie le 11 février 2015. Durée: 1h46min

 

Marion Calviera
© PAM 2015

NEWS

  • Rencontre avec Max Papeschi (Milan), auteur, réalisateur et artiste graphique engagé, la quarantaine flamboyante, le temps d’une interview dynamite. Voyage cynique au cœur d’«un cauchemar collectif» dans l’air du temps. Destination «Planète Papeschi», âmes sensibles s’abstenir. Par Marion Calviera   Punch liner n°1   Un saut vers l’inconnu Après avoir travaillé en tant qu’auteur et
    L’artiste polyvalente australienne Justine Khamara est une magicienne. Diplômée du Victorian College of the Arts, à Melbourne, en 2003 — avec les honneurs de ses professeurs —, son univers oscille entre photographie, sculpture et architecture visuelle, pour une griffe immédiatement reconnaissable.     Maître en l’art de la distorsion, de la destructuration, le talent de

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau