«Cook different»: Planète Janice Wong, l’imparfait juste parfait

Focus sur les douces créations de la prodigieuse Janice Wong, fondatrice du bar à desserts zen le 2am:dessertbar à Singapour, ville dont elle est originaire. La Chef Pâtissière est également l’auteure d’un ouvrage, Perfection in imperfection, disponible en commande via son nouveau laboratoire culinaire inauguré le 29 novembre, le 2am:lab.

 

Janice Wong bénéficie d’une visibilité et d’un reconnaissance internationale depuis l’ouverture du 2am:dessertbar, en 2007. Bien plus qu’un simple bar à desserts dans le cadre d’une envie pressante de sucre, ou d’une addiction à la porn food, l’espace créé par la reine des desserts asiatiques propose une véritable expérience cérébrale. Lauréate du prix ASIA’S BEST PASTRY CHEF remporté en 2013, Janice Wong intègre le prestigieux classement San Pellegrino Asia Top 50 des grands chefs pâtissiers asiatiques.

 

 

Les délices visuels alliés aux concepts zen de la Chef Pâtissière Janice Wong suscitent l’engouement des papilles, de l’esprit, et des univers de la gastronomie internationale. Génie prolifique illimité et idées… au kilomètre.

 

Chef Pâtissière prisée, artiste indéniable, et femme d’affaires avisée, un destin exceptionnel attend Janice Wong, initialement étudiante en Bachelor Economie & Finance à Melbourne, Australie. Impressionnée par la diversité culinaire de cette grande ville cosmopolite, son ingéniosité se précise lorsqu’elle décide d’un changement de cap professionnel, déterminant. Cette dernière quitte l’Australie pour intégrer le programme français dédié à la pâtisserie de l’école Le Cordon Bleu à Paris, où son talent est rapidement détecté par les grands chefs, plus particulièrement Pierre Hermé. De renommée mondiale, Pierre Hermé est l’héritier de quatre générations de pâtissiers alsaciens. A l’occasion d’un grand tour – frénétique – culinaire, Janice Wong réalise ensuite son apprentissage auprès des plus grands chefs de la planète, notamment aux USA avec Thomas Keller mais également Grant Archatz (restaurant Alinéa), où encore en Espagne aux côtés d’un célèbre Maître Chocolatier, le virtuose Oriol Balaguer, ainsi que les chef-restaurateurs Juan Mari et Elena Arzak.

 

Une aptitude singulière à voir et  penser, attribuer une grande attention au détail ; un mandala… comestible. En cela réside la griffe des desserts inventifs suggérés par la Chef Janice Wong.

 

 

Forte du succès du 2am:dessertbar, lieu incontournable du fooding situé dans un quartier branché de Singapour, à Holland Village, Janice Wong réussi l’exploit de révolutionner les habitudes culinaires de la région par le biais d’une expérience aussi gustative que cérébrale, repoussant ainsi les frontière entre douceur, saveur, et invention. Janice Wong instaure une nouvelle ère et impose désormais une culture, le fooding catégorie High Tech. Le 18 novembre dernier, cette dernière annonçait officiellement l’ouverture d’une sweet factory (chocolaterie). Sur les photos présentées dans la galerie ci-dessus, de savoureux bocaux de colorants comestibles sont destinés à la confection de milliers de chocolats, avant le 1er décembre : passion, orange, framboise, raisin, menthe, mangue, ou encore fleur de lait, de nombreuses promesses à l’honneur. Le feu vert pour la distribution et les ventes est actuellement en cours. Cette sweet factory épouse en 8 saveurs différents chocolats baptisés ‘Bon bons‘. Parmi les ingrédients-trésors communiqués par Janice Wong : 85% de Monkey Shoulder Whisky, orange, yuzu, praline poprocks, citron, thym, expresso, pain d’épice, truffe ou encore caramel au sel de mer …

 

 

Janice Wong franchit encore une nouvelle étape avec l’inauguration d’un food lab (laboratoire culinaire expérimental), le 2am:lab, le 29 novembre prochain. Une expansion du 2am:dessertbar basée sur la philosophie d’une créativité sans limite au service de la recherche d’un équilibre entre ouverture d’esprit, douceur de l’âme, et saveurs de l’harmonie. Une opportunité pour les amateurs de découvertes culinaires internationales de puiser au coeur d’une inspiration différente via l’apprentissage de nouvelles saveurs, textures, et techniques.

 

«  Le 2am:lab est un sanctuaire créé pour les chefs et les artistes dans le cadre d’une recherche de créativité, d’experimentation, en quête de découvertes surprenantes. Je ne veux pas donner le sentiment de re-créer, mon but est de créer pour sublimer ce qui n’a encore jamais été découvert. » (Janice Wong)

 

Dans son atelier 2am:lab, Janice Wong partage son intuition, son énergie, et ses connaissances au service du bien être, en compagnie de chefs, d’experts, et de grands artistes de la gastronomie contemporaine. Le 2am:lab devrait permettre, avec le temps, d’amplifier, de renforcer le talent des jeunes chefs internationaux de demain mais également de tendre chaque jour vers plus d’excellence, afin de progresser  – d’une manière contante – vers toujours plus d’originalité pour ce qu’il possible de proposer dans l’assiette.

 

 

En savoir +

Janice Wong‘s « Real » Website

 

Inauguration du 2am:lab programmée à Singapour le 29 novembre prochain.

Commander l’ouvrage « Perfection in imperfection » de Janice Wong en vente via 2am:lab

Pour toutes commandes ou renseignements complémentaires concernant la vente ou la dégustation de chocolats, contacter Janice Wong

 

 

2am:dessertbar

21A Lorong Liput

Singapore, 277733

(65) 6291 9727

Website access

Facebook acces

 

Ecrit par Marion Calviera

© PAM 2014

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau