« Beautiful and Twisted » : Sexe, Voodoo & Rock’n’Roll

Dans le téléfilm, Beautiful and Twisted, Christopher Zalla, Grand Prix du Jury du Sundance Film Festival (2007), Meilleur scénario et Meilleur premier film aux Independent Spirit Awards (2009) pour Padre Nuestro, s’arrête le temps d’un biopic sur un fait divers. L’assassinat du millionnaire Ben Novack Jr., héritier d’une puissante famille en Floride, sauvagement assassiné par son épouse Narcy, en 2009. Question de contrôle…

 

 

Ne jamais se mettre sur la route d’une femme en colère…

 

Slip porté par Paz Vega… à la perfection. Passions, tensions, provocations, entre égos surdimensionnés et jeux extrêmes, Ben & Narcy Novack ne connaissent aucune limite, ni la vie ni son prix. Entre tortures psychologiques, physiques, séances BDSM, névroses et violences conjugales, le Diable se dévoile sous les traits d’une femme vénale, une chasseuse ambitieuse, séductrice avisée, ne s’habillant qu’en Prada. Narcy Novack est une mystérieuse ex stripteaseuse, insaisissable, inclassable, dont le malheureux époux restera sans doute le premier et dernier fan… pour l’éternité.

 

Femme bafouée, femme vexée

 

Mettre du piment dans son couple, c’est important. Ici, le jeu se paie au nombre de vies enlevées. Lorsqu’une fille de la rue règle ses comptes avec son riche mari, le voyage au bout de l’enfer s’envisage à l’infini. Narcy Novack n’est pas une femme romantique. Jalouse — de son ombre, de sa fille—, opportuniste, possessive, une femme sans âme. Tout commence par un mariage, un conte de fée catégorie Rock’n’Roll dans la vie d’un couple pour le moins singulier. Mais Narcy Novack ne sera toutefois jamais la bienvenue dans une famille qui a côtoyé Franck Sinatra, Elvis Presley, qui jadis sous le toit de son palace, le Fontainebleau Hotel (Miami), abrita les amours de Marilyn Monroe et du Président Kennedy.

 

Une fortune évaluée à plusieurs centaines de millions

 

Le couple mène alors une vie de débauche sans se soucier du regard extérieur jusqu’au jour où Narcy Novack trouve le numéro de téléphone d’une femme dans la poche du costume de son époux. De petites crises en scènes de crimes… Une femme bafouée est femme vexée. Ainsi, Ben Novack est retrouvé sauvagement assassiné à l’âge de 52 ans dans sa chambre d’hôtel à New York, été 2009, peu après le décès douteux de sa mère, Berenice Novack. La police suspecte immédiatement sa femme.

 

Notre avis:
6.5/10

 

Le film devrait plaire aux amateurs de Claude Chabrol, «L’Enfer» (1994) ou de «Liaison Fatale» (1987) d’Adrian Lyne, avec un degré de violence supplémentaire en ce qui concerne l’extrême réalité des faits, forcément.

 

Le scénario possède un potentiel solide, les comédiens font le job, on peut cependant reprocher à Beautiful and Twisted un aspect téléfilm trop appuyé donc sans saveur, côté artistique. Entre le contenu de l’histoire et l’expérience des comédiens, on pouvait espérer, tant sur le plan de la qualité que sur le plan du rythme, de l’image ou de la mise scène, une griffe plus sobre, ou plus subtile.

Christopher Zalla a fait ses premières armes à la télévision grâce à la réalisation de séries policières telles que New York District / New York Police Judiciaire et New York Section Criminelle. En matière d’exploration des tréfonds de l’âme humaine, la fascination, l’attrait pour la curiosité psychologique – effet «fait divers», reste très convaincant. À noter qu’une vaste (et notoire) collection de souvenirs Batman appartenant à Ben Novack fut vendue aux enchères, deux ans après son meurtre.

 

«Beautiful and Twisted»

Disponible gratuitement en streaming sur les plate-formes de téléchargement

Date de diffusion en France
Inconnue

Réalisé par
Christopher Zalla

Avec
Rob Lowe, Candice Bergen, Paz Vega

Genre
Drame , Thriller , Biopic

Nationalité
©Lifetime-USA (2015)

 

© PAM 2015

NEWS

  • Minthé Interview Qui Suis-Je ?   «Une personne sur dix dans notre monde n’a pas accès à l’eau, le plus basique, le plus vital des besoins humains. Une privation que nous, Occidentaux, n’imaginons pas endurer plus de 12 heures consécutives.  Un fait, 663 millions de personnes sur cette planète manquent d’eau. C’est une réalité, une
    Surprise des yeux   Dans une baignoire ou par le biais de ses montages photographiques, l’ancien acteur de film d’horreur, Robert Gligorov, dévoile son monde intérieur, des images exprimant ses fantasmes de mutation.     L’art ne fait qu’imiter la nature   D’origine macédonienne, Robert Gligorov est le Docteur Frankenstein de l’art mutant. Lui aussi

POINT PRESSE

Politique

Economie

Média

L'interview

Money Planet

Les planches du mag

Chroniques de l'Eau